Hans tournait en rond dans sa chambre sous le regard attristé de Réhno. Pour un peu, le Conseiller aurait eu pitié du Roi. Il était dans un état lamentable depuis plusieurs jours. Il tempêtait, vociférait avant de s'enfermer dans un mutisme qui pouvait durer des heures. Et comme il ne savait pas pourquoi il se sentait aussi mal, cela pouvait pendant très longtemps. Réhno avait envie de lui expliquer ce qui lui arrivait, mais Hans ne l'aurait pas écouté et pas cru.

   - Qu'est-ce qu'elle fiche?, demanda soudain le Roi. Ca fait combien de temps qu'elle est partie, maintenant?

   - Dix-sept jours et quelques heures, soupira Réhno.

   - Il lui est peut-être arrivé quelque chose! Quelle idée de partir, comme ça! On ne sait même pas où se trouve exactement Kamra-Hata! Elles sont peut-être hostiles, ces bonnes femmes, qui sait?

   - Hans, calme-toi! Elle va bien et elle va revenir! Ca ne sert à rien de s'inquiéter pour elle!

   - Pour elle?, s'écria Hans. Mais c'est pour moi que je m'en fais! Non, mais! Tu l'as vu faire? "Non, je ne monterai pas sur le Trône... Le pouvoir ne m'intéresse pas...". Maintenant qu'elle a une couronne, on dirait qu'il n'y a qu'elle! Je suis sûr que tout le monde rigole, dans mon dos!

Réhno ne savait quoi répondre, Hans n'écouterait que son propre avis. Non, il se fichait bien de ce qu'on pouvait dire ou penser de lui! Ce qui le gênait, sans qu'il l'admette, c'était de voir Kéréïs s'éloigner de lui. Autrefois, elle était toujours dans ses jambes, avait sans cesse besoin de lui ou de ses conseils. Depuis son départ pour la Sentinelle du Désert, après le meurtre d'Alpha, elle s'était raccrochée à Aarkis, à Réhno, à Tahl et maintenant, elle agissait comme si elle n'avait plus besoin de personne. Elle décidait toute seule. Et ça, Hans n'était pas prêt à l'accepter.

   - Mmmmmh!, finit-il par marmonner. On s'expliquera, elle et moi, quand elle reviendra!

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.