Depuis la terrasse du Palais, Kéréïs et Hakim observaient l'entrée triomphale du Roi d'un oeil amusé.

   - Tu crois qu'il s'est vraiment battu?, demanda le jeune homme.

   - Si je le crois?, s'exclama la Reine. Si tu le connaissais comme je le connais, tu n'en douterais pas un seul instant!... Bien sûr, qu'il s'est battu! Et à la tête de l'armée, encore!

   - Un Roi ne peut pas se permettre d'exposer sa vie aussi bêtement!

   - Tu as raison, Hakim! Mais le mot "défaite" ne fait pas partie du vocabulaire de Hans!... En y réfléchissant, je ne me rappelle pas l'avoir entendu y faire seulement y faire allusion...

   - Voilà qui me donne envie d'aller écouter sa version de la bataille!

Kéréïs acquiesça. Ils quittèrent la terrasse et gagnèrent le couloir. Une esclave vint alors à leur rencontre et tendit à Kéréïs un parchemin dont elle parcourut rapidement le contenu.

   - Réhno veut me parler, dit-elle à Hakim, dans le jardin...

   - Bien! Pour ma part, je vais écouter les récits de guerre du nouveau héros d'Olympia!

  - Oui, oui, vas-y! Je te rejoins!

Ils se séparèrent là. Kéréïs se rendit au jardin mais Réhno ne semblait pas y être. Elle alla de l'autre côté du sentier et revint bredouille. "C'est vraiment le jour pour me faire perdre mon temps!", pensa-t-elle. Soudain, Hakim surgit devant elle.

   - Quelque chose ne va pas!, s'écria-t-il. La porte de la Salle du Trône est verrouillée de l'intérieur! Ce n'est pas normal!

Sans un mot, Kéréïs se précipita à l'intérieur, Hakim sur ses talons, puis appela les gardes. Des soldats arrivèrent de partout à ses cris.

   - Où est le Roi?, demanda-t-elle.

   - Dans la Salle du Trône!, répondit un homme. Je l'ai vu y entrer avec sa Garde!

   - La porte est verrouillée!, cria quelqu'un.

Kéréïs fit signe à plusieurs soldats de la suivre et les entraina vers le passage "secret" que seuls Réhno et elle connaissaient. A peine eurent-il franchi la "porte" qu'ils virent, à terre, quelques gardes et le Roi. Tahl et d'autres membres de la Garde Royale se tenaient là, leurs épées couvertes de sang. Tandis qu'ils engageaient le combat avec les nouveaux arrivants, Hakim alla déverrouiller la porte et d'autres gardes, fidèles au Roi, purent entrer et maîtriser les renégats. Kéréïs se précipita vers Hans. Il portait plusieurs blessures plus ou moins profondes mais il respirait encore, quoique faiblement.

   - Un médecin! Vite!, hurla-t-elle en se relevant.

Hakim se jeta devant elle, mais pas assez vite pour lui épargner le spectacle qu'il voulait lui cacher. A moitié masqué par une colonne, un homme gisait, face à terre, dans une mare de sang. Subitement, à cause de cette vision, elle se retrouvait transportée des années en arrière. Quelqu'un la maintenait fermement, l'empêchant de bouger, les cabanes en bois brûlaient, les soldats criaient, frappaient, tuaient... Il était là, à quelques mètres devant elle, dans la même position, et elle ne pouvait l'atteindre... elle tendait la main... elle l'appelait... elle hurlait...Elle revint tout aussi brutalement au moment présent et regarda Tahl. Il souriait.

   - Ils vont mourir..., dit-il. C'est fini!

Kéréïs s'approcha de lui, lentement, les yeux brillant de haine et un étrange sourire aux lèvres. Tahl souriait toujours. Soudain, ses traits se crispèrent et il s'effondra, mortellement touché. Sans un mot, Kéréïs reprit sa dague et alla s'agenouiller près de Réhno. Un médecin l'examinait.

   - Il est encore en vie!, dit-il. Le Roi aussi... mais les armes qu'ont utilisé les agresseurs étaient enduites d'un poison que je ne connais pas. Ils pourraient survivre à leurs blessures... mais je doute qu'ils en aient pour longtemps...

   - Faites-les transporter, ainsi que les deux gardes qui ont survécu, dans les appartements de Réhno, dit-elle très bas. Et le plus discrètement possible.

Entretemps étaient arrivés Oméga et Cosmo. Ce dernier s'avança jusqu'au trône et se tourna face à l'assistance.

   - Le Roi est grièvement blessé et il y a peu de chances pour qu'il survive!, annonça-t-il. Au nom de mes ancêtres d'Olympia, moi, Cosmo, je prends possession de ce Trône et de ce royaume!

Kéréïs se précipita sur lui et Oméga eut juste le temps de s'interposer pour l'empêcher de le tuer.

   - C'est ton frère!, s'exclama-t-il.

   - Et alors? Je viens bien de tuer mon mari!

   - Ils ne devaient pas mourir, juste partir!, se récria Cosmo, caché derrière son père.

   - Et tu as cru qu'ils se laisseraient chasser?, lui demanda celui-ci. Repars dans tes appartements! Va retrouver ton intrigante de femme et dis-lui que ma fille est vivante et qu'elle est toujours reine de ce royaume!

Cosmo disparut aussitôt et Oméga prit la dague des mains de Kéréïs. Hakim s'approcha alors et entraina la Reine hors de la Salle du Trône.

   - Hakim, lui dit-elle une fois hors de portée de voix, va prévenir mon "invité" de ce qui vient de se passer. Dis-lui de venir et d'emmener avec lui ses médecins... ses sorciers... quel que soit le nom qu'il leur donne! Fais vite! Je serai dans les appartements de Réhno.

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.